Série : Baron Noir

https://politeia-ices.fr/wp-content/uploads/2020/09/Baron-Noir-_-Politeia-1280x720.png

Alors que certains rêvent d’infiltrer les couloirs de l’Elysée et de découvrir tous les secrets des  politiciens d’aujourd’hui, Canal+ nous propose une série politique française, Baron Noir, autour d’un représentant socialiste. Ce parti pris étonnant nous permet néanmoins de  découvrir la politique, ce milieu méconnu et bien souvent fantasmé. Durant 3 saisons, Ziad  Doueiri et Antoine Chevrollier nous font suivre Philippe Rickwaert, éternel défenseur du PS,  secoué et malmené par les recompositions politiques d’un « nouveau monde » en devenir.  Baron Noir nous amène dans un décor plus que réaliste de la politique française et nous fait  vivre les dessous du pouvoir, en allant même parfois jusqu’à anticiper certains mouvements  de fonds du spectre politique. La série est un régal pour quiconque s’intéresse de près ou de  loin à la scène politique française. 

Diffusé sur Canal+ depuis 2016, Baron Noir met en scène Philippe Rickwaert – joué par Kad  Merad qui sort du registre comique pour nous proposer un personnage engagé, nerveux et  sans filtre -, député PS et maire de Dunkerque qui s’engage auprès de Françis Laugier, alors  candidat au deuxième tour des élections présidentielles. Entre manigances, amitiés, rivalités et  coups bas, Baron Noir nous fait découvrir les différents combats des politiques qui passent  des élections aux convictions. On retrouve ainsi les valeurs du Parti Socialiste, avec Philippe  Rickwaert en homme du peuple, proche des syndicats et fervent partisan du militantisme, se  battant corps et âmes pour un monde ouvrier qui, malgré ses efforts, glisse inlassablement  vers l’extrême droite. 

La série parvient à montrer avec brio les échelons politiques locaux comme nationaux et  s’insère également dans les débats au sein du Parti Socialiste. Baron Noir s’inscrit habilement  dans la réalité politique et sociale de la France en mêlant montée des partis extrêmes,  nouveaux axes politiques, défiance à l’égard des dirigeants et des institutions, laïcité ou  encore questions européennes. Les créateurs de la série n’hésitent pas s’immiscer dans les  enjeux français en mettant en scène des débats et des faits divers plus vrais que nature : une  gauche radicale subissant de plein fouets une rupture générationnelle entre militant et base  dirigeante, une droite gaulliste à la recherche de son héritage, un climat social évolutif, une  menace terroriste très présente…. La série s’appuie sur l’apparition de vrais journalistes – comme Léa Salamé ou Patrick Cohen- et de personnages proches du réel, caricaturés sans  pour autant être dénaturés et reproduits sans être imités, ce qui rend la trame on ne peut plus  réaliste. La série révèle en seconde lecture la lutte permanente pour la dominance à la plus  haute échelle du pouvoir, les méandres sentimentaux des hommes derrières les politiques,  avec leurs peines et leurs aspirations. Baron Noir peint une toile parfaitement crédible du  spectre politique et social actuel.

Baron Noir laisse également place à de nombreux questionnements sur le futur de notre  structure politique. Le réel et le fictif finissent par se mêler dans une « politique fiction » dont  seuls les acteurs et le générique nous permettent d’affirmer que nous sommes bien dans  l’imaginaire. Le processus de défiance politique et institutionnel, que traverse les démocraties  occidentales, est bien évidement au cœur de l’intrigue. Aujourd’hui, la France oscille entre un  système politique « traditionnel » et une montée des contestations qui cherchent  progressivement à se fédérer, propulsées par l’incapacité du système politique en place à se  repenser. La saison 3 de Baron Noir se projette jusqu’aux prochaines élections présidentielles 

et nous propose une version du futur où le clivage gauche/droite est anéanti, où les extrêmes  n’attirent plus et où le peuple se dirige vers de nouvelles propositions qui mettent en péril la  démocratie et la politique française, l’ordre établi et la structure même de l’exercice du  pouvoir. 

En bref, Baron Noir est une vraie série politique dramatiquement proche de notre réalité  politique, qui offre un regard pertinent et accessible sur le jeu politique français.

Céline Avot et Etienne Le Reun

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PoliteiaNous contacter ?
Participer à une conférence, soumettre un article, une idée ... n'hésitez pas à nous contacter !
ICESNous trouver ?
Politeia est accueillie par l’Institut Catholique de Vendée ICES
Depuis 1990, au cœur de la Vendée, l'Institut Catholique de Vendée propose l'université dans un contexte d'école.
Calendrier Events à venir
Pas d'événement actuellement programmé.
Rejoignez nousRéseaux Sociaux de Politeia
Suivez notre activité régulière sur nos différents réseaux
PoliteiaNous Contacter ?
Participer à une conférence, soumettre un article, une idée ... n'hésitez pas à nous contacter !
Calendrier Events à venir
Pas d'événement actuellement programmé.
ICESNous trouver ?
Politeia est accueillie par l’Institut Catholique de Vendée ICES
Depuis 1990, au cœur de la Vendée, l'Institut Catholique de Vendée propose l'université dans un contexte d'école
Suivez nousRéseaux Sociaux de Politeia
Suivez notre activité régulière sur nos différents réseaux

Copyright Aphea Consulting  x Politeia. Tous droits réservés

Copyright Aphea Consulting x Politeia. Tous droits réservés