Regain de tension en mer du Japon

17 octobre 2022by Lucas Perriat0
https://politeia-ices.fr/wp-content/uploads/2022/10/carte-de-la-coree-du-nord-sud-japon-chine-russie-mongolie-illustration-vecteur-vintage-100921672.jpg

Alors que le monde a les yeux rivés sur le conflit russo-ukrainien, l’activité balistique nord-coréenne rappelle la menace directe et sérieuse que constitue le régime de Kim Jong Un pour l’ensemble de ses voisins.

 

Mardi 4 octobre 2022, un missile balistique nord-coréen a survolé le nord du Japon. S’il n’est pas rare que la Corée du Nord tire des missiles en direction de son voisin nippon, son survol marque cette fois-ci une réelle démonstration de force.

Suite à cet évènement, la chaîne de télévision japonaise NHK, a invité les habitants du nord du Japon à se mettre à l’abris. La circulation des trains a été interrompue dans la région d’Aomori et d’Hokkaido, situées au nord de l’archipel.

Différentes réactions ont suivi cet évènement. Le président du Conseil européen ainsi que différents ministres des pays voisins ont condamné cette démonstration de force.

 

Cette manière provocatrice d’attirer l’attention surprend peu quand on connait la stratégie d’affirmation du régime nord-coréen. Au-delà d’une simple assurance-vie, l’amélioration de la capacité balistique des nord-coréens les rendraient plus dangereux, donc plus crédibles dans les rapports de force en Asie du Nord-Est. Le choix délibéré de la Corée du Nord pourrait amener les Etats-Unis à renforcer leur présence dans la zone.

 

Si la majorité des experts de la communauté militaire est certaine que la Corée du Nord dispose de l’arme nucléaire, l’usage balistique de cette technologie reste une étape complexe. Cependant, Kim Jong-un ne cache pas sa motivation à faire de son pays une puissance nucléaire de premier rang. Ainsi la politique qu’il souhaite mener, nommée « Songun », a pour objectif premier de donner à l’armée une place prépondérante.

 

Face à la situation, les cinq membres du Conseil de sécurité de l’ONU apparaissent divisés, puisqu’un des membres permanents à la possibilité de poser son veto concernant les potentielles sanctions. Des réponses concrètes sont tout de même attendues de la part des Etats-Unis, concernant leurs futures positions, puisqu’ils sont présents de manière permanente sur le sol sud-coréen, depuis 1950.

 

Il faut remonter à 2017 pour voir un missile nord-coréen survoler le territoire japonais, amenant les américains à déployer un porte-avions en mer de japon.

Mais cette fois-ci, le tir nord-coréen semble être une réponse adressée aux Etats-Unis. En effet, moins de deux semaines auparavant, le porte-avions à propulsion nucléaire américain faisait son arrivée en Corée du Sud. De plus, les Etats-Unis ont dernièrement mené des exercices militaires conjoints avec la Corée du Sud.

 

Si la Corée du sud se tient militairement prête pour contre-attaquer, son voisin japonais se trouve fortement limité. En effet depuis 1945, la Constitution nippone n’autorise qu’une « force d’auto-défense » en guise d’armée.  L’article 9 précise que « le peuple japonais renonce à jamais à la guerre comme droit souverain de la nation ». Par les moyens à sa disposition et leur modernité, le Japon est tout de même la quatrième puissance militaire du monde. Il est aussi lié avec les Etats-Unis par un traité de sécurité mutuelle et de collaboration dont les termes sont restés quasiment inchangés depuis 1960. Les États-Unis, bénéficiant donc de bases et de troupes directement sur le territoire japonais. Leur emploi reste bien sûr soumis à une consultation préalable du gouvernement japonais.

 

Les manœuvres militaires dans le Nord-Est de l’Asie risquent de se poursuivre et participent à entretenir l’inquiétude de ses voisins directs. L’acteur historique qui exerce une influence directe sur la Corée du Nord demeure la République Populaire de Chine. Le prochain congrès du Parti communiste chinois, qui débute le 16 octobre, pourrait donner lieu à un nouvel essai nucléaire.

 

D. Médicis

Lucas Perriat

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PoliteiaNous contacter ?
Participer à une conférence, soumettre un article, une idée ... n'hésitez pas à nous contacter !
ICESNous trouver ?
Politeia est accueillie par l’Institut Catholique de Vendée ICES
Depuis 1990, au cœur de la Vendée, l'Institut Catholique de Vendée propose l'université dans un contexte d'école.
Calendrier Events à venir
Pas d'événement actuellement programmé.
Rejoignez nousRéseaux Sociaux de Politeia
Suivez notre activité régulière sur nos différents réseaux
PoliteiaNous Contacter ?
Participer à une conférence, soumettre un article, une idée ... n'hésitez pas à nous contacter !
Calendrier Events à venir
Pas d'événement actuellement programmé.
ICESNous trouver ?
Politeia est accueillie par l’Institut Catholique de Vendée ICES
Depuis 1990, au cœur de la Vendée, l'Institut Catholique de Vendée propose l'université dans un contexte d'école
Suivez nousRéseaux Sociaux de Politeia
Suivez notre activité régulière sur nos différents réseaux

Copyright Aphea Consulting  x Politeia. Tous droits réservés

Copyright Aphea Consulting x Politeia. Tous droits réservés