Commentaire de texte – Introduction

https://politeia-ices.fr/wp-content/uploads/2021/02/La-ruche-Analyse-commentaire-1280x389.jpg

Partie 1 : La Méthodologie

Pour introduire cette série de Conseils, tout particulièrement destinés aux étudiants en Science Po, il m’a semblé évident de me tourner vers l’explication d’un incontournable de la vie du sciencepiste : le commentaire de texte.

Effectivement, vous l’avez tous déjà rencontré, à certains moments il vous a semblé facile mais à d’autres vous auriez pu vous arracher les cheveux de désespoir. Le commentaire de texte, bien que, très demandé par nos chers professeurs s’avère parfois être source de questionnements interminables. Est-ce que je peux citer cinq lignes du texte ? Si je mets deux citations dans mon devoir, c’est suffisant ? Comment est ce que j’introduis ma citation ? Toutes ces questions sont légitimes et il nous est tous arrivé de nous les poser au moins une fois. Cependant, elles sont loin d’être insolvables et c’est pour ça que nous allons tenter d’y répondre le plus précisément possible.

Ce premier article sera centré sur la méthodologie du commentaire de texte et plus particulièrement sur l’introduction. Pour en savoir plus sur la méthodologie du développement et de la conclusion, on se donne rendez-vous la semaine prochaine !

Comment construire et structurer un commentaire de texte ?

Comme dans toute argumentation construite, le commentaire doit comporter une introduction, un développement et une conclusion. Jusqu’ici, rien ne doit vous paraître très compliqué. Chaque partie de ton devoir devra respecter une méthodologie plus ou moins stricte en fonction des professeurs et des matières. Commençons par l’introduction :

Introduction

  • L’AUTEUR :

En règle générale, l’accroche n’est pas obligatoire en commentaire de texte, bien qu’apporter une citation pertinente sur le sujet du document étudié puisse contribuer à montrer une compréhension précise du sujet.

Pour débuter, tu peux parler de l’auteur, c’est le moment d’expliquer qui il était et ce qui l’a conduit à la notoriété qu’il a aujourd’hui. Il faut que les informations choisies soient précises et qu’elles éclairent le texte : dire qu’il a eu 1, 4 ou 26 enfants ne nous intéresse que très peu en réalité. Ce que le lecteur doit comprendre en lisant ton introduction c’est pourquoi CET auteur peut parler de ce sujet ? Pourquoi son parcours scolaire puis professionnel l’ont mené à s’intéresser à ce sujet et à rédiger l’œuvre dont est tirée le texte ? Est-il renommé et à quelle échelle ? Quelle est donc sa légitimité à parler de ce sujet-là ?

  • L’ŒUVRE :

Cette partie de l’introduction, vient donner la nature de l’œuvre (Traité, discours, article de presse, plaidoyer, etc.) et son thème principal. On indique également si elle a été censurée et si elle a créé autour d’elle à son époque une polémique importante ou si elle a été saluée par le public.

  • LE CONTEXTE :

Comme indiqué dans le titre même, le but est de remettre l’œuvre et son auteur dans un contexte précis, c’est-à-dire à une époque précise, impliquant des enjeux tout aussi précis. On essaie d’apporter des informations aidant à une meilleure compréhension du texte et des questionnements soulevés par celui-ci. Cette partie de l’introduction nous permet de comprendre pourquoi l’auteur a choisi de parler de ce thème et c’est pour cela qu’elle est la plus longue.

  • LA PROBLEMATIQUE :

Comme souvent, c’est elle qui nous donne le plus de fil à retordre. Les avis des professeurs sur la question sont parfois partagés mais en dresser les lignes les plus importantes est essentiel. Effectivement, ta problématique est ton fil conducteur comme dans toute rédaction.  Elle te sert de repère, c’est pour cela qu’il ne faut jamais la perdre de vue : elle est l’élément central de ton argumentation. Sans elle, ton devoir perd son sens. Ainsi, il est nécessaire d’apporter le plus grand soin à la rédaction et au choix de ta problématique, elle est la base de ton développement. C’est long et laborieux mais ça vaut le coup, crois-moi !

Comme toujours, tu ne dois pas pouvoir répondre par oui ou par non à la question que tu t’es posée. Si c’est le cas, je te conseille de commencer ta problématique par des introducteurs tels que « Dans quelle mesure », « En quoi », « Pourquoi » ou encore « Comment ». En débutant par ça, impossible de se tromper !

Ta problématique ne devra, en règle générale, jamais être descriptive (sauf avis contraire de ton/ta professeur(e) évidemment). Rappelle-toi que l’objectif d’une problématique est de retranscrire en une ou plusieurs questions, un problème soulevé dans le texte. Parfois, ta problématique ne devra pas être proposée sous forme de questions mais cela sera spécifié par le/la professeur(e).

Finalement, une bonne problématique repose sur une fine compréhension du thème abordé par l’auteur. Ainsi, avant de commencer à y penser, assure-toi d’avoir compris les tenants et les aboutissants du texte et d’avoir mobilisé toutes tes connaissances sur le sujet pour éclairer les zones d’ombres qui pourraient persister.

  • LE PLAN

Dernière étape de l’introduction, la construction du plan peut paraître pour certains assez simple. En réalité, ce n’est pas le moment de te reposer sur tes lauriers : un plan qui ne répond pas à la problématique et c’est la catastrophe, alors accroche toi !

Ton plan doit, comme je le disais, répondre à ta problématique et là-dessus, il faut être intraitable. Les plans brinquebalants qui tentent de s’appuyer uniquement sur des connaissances personnelles ? Nous n’en voulons plus. Les titres de ta première et de ta seconde partie donnent chacun une partie de la réponse à la problématique ? C’est gagné !

Ainsi s’achève les aventures de l’introduction du commentaire de texte. A la semaine prochaine pour une méthodologie du développement et de la conclusion !

 

PARTIE 2 : Développement et Conclusion

PARTIE 3 : L’analyse du texte 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PoliteiaNous contacter ?
Participer à une conférence, soumettre un article, une idée ... n'hésitez pas à nous contacter !
ICESNous trouver ?
Politeia est accueillie par l’Institut Catholique de Vendée ICES
Depuis 1990, au cœur de la Vendée, l'Institut Catholique de Vendée propose l'université dans un contexte d'école.
Calendrier Events à venir
Pas d'événement actuellement programmé.
Rejoignez nousRéseaux Sociaux de Politeia
Suivez notre activité régulière sur nos différents réseaux
PoliteiaNous Contacter ?
Participer à une conférence, soumettre un article, une idée ... n'hésitez pas à nous contacter !
Calendrier Events à venir
Pas d'événement actuellement programmé.
ICESNous trouver ?
Politeia est accueillie par l’Institut Catholique de Vendée ICES
Depuis 1990, au cœur de la Vendée, l'Institut Catholique de Vendée propose l'université dans un contexte d'école
Suivez nousRéseaux Sociaux de Politeia
Suivez notre activité régulière sur nos différents réseaux

Copyright Aphea Consulting  x Politeia. Tous droits réservés

Copyright Aphea Consulting x Politeia. Tous droits réservés