L’Union européenne et son projet de Green Deal : utopie ou proche avenir ?

15 novembre 2020by Lucie Galisson0
https://politeia-ices.fr/wp-content/uploads/2021/01/green-new-deal-europe-1280x879.jpg

Face aux enjeux environnementaux de plus en plus importants, l’Union européenne (UE) doit faire face à des défis et menaces conséquents. Dans cette optique, l’UE s’est fixé pour objectif une neutralité climatique d’ici 2050. Alors que les institutions européennes votent actuellement le budget qui sera alloué aux pays membres pour la période 2021-2027, le secteur de l’écologie est au coeur des débats.

Le 17 septembre 2020, le Plan cible en matière de climat à l’horizon 2030 a été présenté au public. Il s’agit de quatre propositions permettant la mise en œuvre du Pacte vert pour l’Europe – le Green Deal – qui promeut une utilisation efficace des ressources via une économie circulaire et propre, et qui vise à réduire la pollution afin de renouveler la biodiversité. La Présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a indiqué que l’Union européenne était prête à une telle transition. Cependant, face à la crise liée au coronavirus se pose la question des fonds. Alors que plusieurs pays européens, dont la France, augmentent considérablement leur dette afin de traiter dans l’urgence la crise sanitaire qui sévit sur leur territoire, la question du budget européen est cruciale. En effet, la crise sanitaire que l’Europe traverse est intimement liée à la crise écologique, bien plus profonde. L’ONU a d’ailleurs annoncé que de telles pandémies viendraient à se multiplier dans les années à venir, étant donnée la situation écologique mondiale critique.

 

 

Présentation du Green Deal européen à la Commission européenne par Ursula Von der Leyen le 17 septembre 2020. Photo: Patrick Seeger/EFE

 

Le Pacte vert tel qu’il a été présenté doit répondre à cette menace. Il vise entre autres une Europe neutre en émissions carbones d’ici 2050 grâce à un plan de reforestation massive, a l’ambition de faire diminuer de 50% les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030 par rapport à 1990 et propose de nouveaux objectifs en matière d’écologie et de biodiversité, avec une révision de la PAC et une réorganisation de l’industrie agro-alimentaire.

Cependant, ce Pacte vert ne séduit pas l’ensemble des Vingt-huit, que ce soit au sein de la société civile ou de la classe politique européenne. Bien que certains membres du groupe Renew Europe ainsi que le groupe S&D soutiennent cette initiative, les groupes écologistes et de gauche plus radicale ne cachent pas leur scepticisme, mettant en avant l’image marketing de la Commission européenne sur un phénomène de mode, et s’inquiète d’une aggravation des conditions de travail voire même de l’environnement sur certains aspects du Pacte.

Des arguments balayés par l’économiste et eurodéputé français Pierre Larrouturou (S&D), qui insiste, en pleine crise sanitaire, sur l’urgence de mettre en place ce Pacte, et particulièrement sur la part considérable du budget à allouer à ce dernier. Actuellement en grève de la faim pour faire pression en ce sens, il s’appuie sur une solution afin de trouver les fonds nécessaires à cette transition : la taxe sur les transactions financières. « Il est obscène d’entendre qu’il n’y a pas d’argent pour les hôpitaux ou l’isolation des bâtiments qui peut créer des milliers d’emplois, alors qu’une petite taxe sur les transactions financières pourrait mobiliser 50 milliards d’euros par an », a-t-il expliqué au journal digital Euractiv. L’idée de Pierre Larrouturou n’est pas nouvelle, un projet pour mettre en application ce type de taxe avait été proposé à la Commission européenne en 2011.

Bien que l’initiative de l’eurodéputé soit défendable, reste à savoir si elle sera suffisante pour que le Green Deal européen voie le jour pour la période 2021-2027. Le vote du budget, qui aura lieu les 10 et 11 décembre prochain, sera donc un événement décisif pour l’avenir de l’Europe.

Par Lucie Galisson, le 10 novembre 2020

Lucie Galisson

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

PoliteiaNous contacter ?
Participer à une conférence, soumettre un article, une idée ... n'hésitez pas à nous contacter !
ICESNous trouver ?
Politeia est accueillie par l’Institut Catholique de Vendée ICES
Depuis 1990, au cœur de la Vendée, l'Institut Catholique de Vendée propose l'université dans un contexte d'école.
Calendrier Events à venir
Pas d'événement actuellement programmé.
Rejoignez nousRéseaux Sociaux de Politeia
Suivez notre activité régulière sur nos différents réseaux
PoliteiaNous Contacter ?
Participer à une conférence, soumettre un article, une idée ... n'hésitez pas à nous contacter !
Calendrier Events à venir
Pas d'événement actuellement programmé.
ICESNous trouver ?
Politeia est accueillie par l’Institut Catholique de Vendée ICES
Depuis 1990, au cœur de la Vendée, l'Institut Catholique de Vendée propose l'université dans un contexte d'école
Suivez nousRéseaux Sociaux de Politeia
Suivez notre activité régulière sur nos différents réseaux

Copyright Aphea Consulting  x Politeia. Tous droits réservés

Copyright Aphea Consulting x Politeia. Tous droits réservés